Deux semaines après l’éternité

(Prix SACD de la dramaturgie francophone en 2006)

 photo seule

le 9 novembre 2013, à 20h30 

(Unique représentation)

Théâtre Expression 7

20 rue de la réforme à Limoges

Réservations au 05 55 77 37 50

 

Texte et mise en scène : Patric Saucier
Scénographie : Vanessa Cadrin, assistée d’Anne Prolongeau
Création Lumière : Philippe Seguy
Voix radiophonique : Hélène Leyssenne

Avec :
Sylvie Nivard, Philippe Gouaud

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« mise en scène simple et réussie. L’esthétique est belle, composée d’éléments qui surprennent en apportant une poésie, une magie. Dans ce monde, à la croisée du rêve et du réel, une femme se révèle. Elle trouve enfin à s’émanciper, répondre à ses désirs. Sylvie Nivard, qui l’interprète, est très crédible en petite femme toute simple qui s’affranchit. »

Muriel Mingau

(Le Populaire du centre)

 

 

 

 

 

 

 

 

 » Face à ce bout de femme déterminée et énergique, il place un mari peu bavard, pris dans le carcan social du pourvoyeur… Sa présence n’a rien d’inquiétant ou de surnaturel, c’est une présence poétique. »

Josianne Desloges

Le Soleil (Québec – février 2013)

 

 

 

 

 

 

 

« ça pourrait avoir l’air dramatique, mais c’est une comédie, c’est plein de dérision. Ca reste très sensible par rapport à ce qu’elle a vécu, mais elle fait une espèce de vide-grenier, elle sort les fantômes qui l’ont hantée et les fout dehors à grands coups de tirades et de blagues sur elle même et sur la vie »

Simon Lambert

VOIR (Québec – février 2013)